2016, en route pour un record de plus de 30 millions d’identifications en ligne auprès de l’Administration

L’une des pierres angulaires de l’e-gouvernement est la gestion adéquate et efficace de l’identité et de l’accès : les administrations qui proposent un service en ligne veulent toujours s’assurer de l’identité des utilisateurs. Les administrations peuvent à cette fin utiliser CSAM : une initiative collaborative de plusieurs services publics fédéraux visant à réglementer l’accès aux services en ligne de l’Administration. Le service fédéral d'authentification (FAS) est un composant important de CSAM.

Il permet aux citoyens d’accéder aux services en ligne sécurisés des administrations à tous les niveaux : Tax-on-Web, MyPension, Police-on-web, applications des administrations régionales, guichets numériques des villes et des communes etc.

Pour s’identifier, le citoyen peut utiliser différentes « clés numériques » classées par niveau de sécurité. Au niveau le plus bas (accès à des données peu sensibles), seuls un nom d’utilisateur et un mot de passe sont demandés. Les clés numériques du niveau intermédiaire comportent en plus l’utilisation d’un token. Le niveau le plus élevé (accès à des données sensibles et très confidentielles) fonctionne à l’aide de la carte d’identité électronique (eID) et d’un code PIN.

eID : la plus populaire

Le nombre d’identifications via le FAS ne cesse d’augmenter et est passé de 23,4 millions en 2014 à 27,3 millions un an plus tard. Le nombre de personnes ayant utilisé le service à titre individuel est quant à lui passé dans la même période de 2,9 millions à 3,4 millions environ. Les chiffres s’annoncent également bons pour 2016 : fin août, Fedict, le service public fédéral Technologie de l'Information et de la Communication, comptait 3,6 millions d’utilisateurs individuels ayant effectué 21,9 millions d’identifications. Fedict s’attend à ce que le cap des 30 millions d’identifications soit aisément dépassé cette année.

Parmi toutes les « clés numériques » d’accès aux services en ligne de l’Administration, c’est l’eID, la carte d’identité électronique, que les citoyens utilisent le plus. Celle-ci représentait en effet 72,7 % de toutes les identifications effectuées jusqu’à la fin août 2016. La proportion du token citoyen papier était pour la même période de 17,9 % et son utilisation ne cesse de diminuer. En 2013, le token papier représentait encore 42 % des identifications. Deux ans plus tard, il représente encore à peine 20 %. Cette tendance se poursuit en 2016, notamment parce que Fedict a élargi cette année l’offre de clés numériques avec le « token électronique ».

Il va de soi que les mois de juin et juillet (respectivement 4,2 et 3,7 millions d’identifications) ont constitué les pics d’utilisation du service fédéral d’authentification. Plus de 60 % de l’ensemble des identifications de cette période sont toujours liées au délai annuel récurrent du SPF Finances : la date butoir pour l’introduction de la déclaration d’impôts via Tax-on-web. 

Le FAS a été développé et est proposé par Fedict, le service public fédéral Technologie de l'Information et de la Communication, et fait office de voie d’accès centrale aux services en ligne de l’Administration. Ce système peut être utilisé par tous les services et institutions publics, de l’État fédéral aux communes en passant par les CPAS. À l’heure actuelle, plus de 800 services en ligne de l’Administration sont accessibles via le FAS. Une centaine de services s’ajoutent chaque année à cette liste.