Fedivers Juin 2015

Cher lecteur

Jan Deprest

Avant que chacun ne fasse ses valises pour profiter de vacances bien méritées, voici encore quelques nouvelles.

Conformément à la tradition, Fedict a publié son rapport d'activités en mai. Nous avons à nouveau présenté toutes nos réalisations et nos chiffres sous forme d'infographies claires et donnons un aperçu de nos principaux clients.

Vasco a été reconnu comme fournisseur de services d'authentification pour les applications publiques en ligne. Vous pourrez lire dans ce bulletin d'information ce que cela signifie concrètement.

Ce Fedivers est par ailleurs entièrement placé sous le signe de la collaboration. Au sein des autorités fédérales via le comité de suivi TIC et les synergies qui en découlent. Et à l'échelon international au travers de la collaboration avec les Pays-Bas et l'Allemagne au sein d'e-CODEX et enfin avec la Moldavie.

Nous vous souhaitons un agréable été et reviendrons vers vous à l'automne avec d'autres nouvelles.

Jan Deprest
Président du comité de direction

AR2014

Afin de ne pas déroger à la tradition, Fedict dévoile son rapport d’activités à la fin mai. Depuis 2012, il se présente en ligne et est illustré d’infographiques clairs et transparents que vous pouvez consulter sur le support de votre choix.

AR2014

Leader mondial en matière d’authentification forte et de signatures électroniques pour le secteur financier, VASCO a été reconnue le 19 mars 2015 par Fedict comme fournisseur d’une solution d’authentification et d’un lecteur de carte sans fil* permettant de se connecter à des applications de l’administration publique en ligne.

Fedict

En 2013, le gouvernement fédéral décidait de créer le Comité de suivi TIC (CSTIC) afin de rechercher activement des opportunités de collaboration entre les différentes institutions publiques fédérales sur les dossiers TIC.

AR2014

Fin avril 2015, des collaborateurs de Fedict ont dispensé un atelier en Moldavie sur le concept du Federal Service Bus (FSB).

AR2014

Financé par l’Union européenne, e-Codex est un projet qui a pour but de favoriser la collaboration transfrontalière entre les instances judiciaires de différents pays. Dans ce cadre, la Belgique, les Pays-Bas et le land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie établissent une collaboration en vue d’autoriser les juges d’instruction à échanger des messages et des documents en ligne. Un atout déterminant de ce projet est la lutte contre la criminalité frontalière.